Robert Masson, la mise au point Naturopathie / Nutrition

Très probablement l’intervention la plus pertinente depuis un moment sur les thèmes de la nutrition et de la santé.

Robert Masson nous explique sans détours et sans artifices pourquoi de nombreux acteurs de ces secteurs sont des escrocs
ou simplement des ignorants. Il soulève avec brio les contradictions et conseils hasardeux qui sont ensuite véhiculés de bouche à oreilles ou via un
certain nombre de médias biaisés.

C’est pourquoi nous allons prendre le temps de mettre en avant ceux qui prônent l’utilisation réfléchie ainsi que la modération sur tout sujet.

Les formes d’extrêmisme sont le fleau de notre civilisation occidentale, nous n’avons que trop peu de repères et d’instruction commune en matière de nutrition et de biologie.

Il n’est donc pas toujours aisé de faire la part des choses entre conseil de valeur et conseil déraisonné (ou inadapté).

Voici une partie des thèses majeures que l’on peut dégager de cette interview :

– Il est nécessaire d’éviter à tout prix tout forme de régime, diète ou traitement aussi naturel soit-il s’il
est brutal ou inadapté au cas par cas.

– Ne sont de bons Naturopathes, phytothérapeutes et autres médecins/conseillers en nutrition et santé que ceux
qui prennent le temps d’écouter et étudier leurs patients. Et ce, pour être à même d’adapter un traitement ou une
posologie à l’individu concerné.

– Manger cru uniquement est une abbération, la cuisson réduit les efforts nécessaires à la digestion.

– Les régimes crudivores et frugivores sont inadaptés à nos modes de vie contemporain. Nous ne pouvons adopter des
habitudes alimentaires incohérentes avec nos rythmes de vie.

– Le gluten n’est dangereux que pour ceux qui ne le métabolisent pas.

– Les céréales ne sont absolument pas à bannir de notre alimentation.

– Les protéines animales ne sont pas nuisibles et certains survivent même avec une alimentation quasi totalement carnée.

– Globalement il explique que la modération, et le rythme progressif lorsque l’on aborde la question d’un régime particulier ou d’une diète sont ABSOLUMENT indispensables.

Ce que j’ajouterais à cette interview:
– Ceux qui prétendent que l’humain est naturellement frugivore et qu’il comporte les caractéristiques notamment intestinales de
ceux-ci oublient totalement que notre espèce est en constante mutation. Nous étions peut être frugivores il y a quelques millénaires,
cependant de nos jours nos caractéristiques biologiques et notre organisation de vie impose de remettre cela en question.

Robert Masson , naturopathe expérimenté en fin de carrière nous propose de faire un point sur certains mensonges et les idées préconçues de groupes extrémistes en matière de santé et de nutrition. Je précise qu’il est en fin de carrière car contrairement à de nombreux intervenants sur ces thèmes, son discours n’est pas motivé par un business ou un désir de notoriété puisqu’au moment de cette interview il disposait déjà de ce qui lui était nécessaire. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai bien plus confiance et suis bien plus réceptif aux divers conseils lorsque mon interlocuteur n’a pas d’intérêt direct à m’orienter d’une manière ou d’une autre.

Bien qu’il soit le fondateur du Centre Européen de Naturopathie Appliquée et l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, sa carrière était d’ores et déjà derrière lui et sa prise de position “très raisonnable” et modérée m’inspire bien plus confiance que beaucoup de médias et intervenants sur le même thème. Il ne bannit rien, n’interdit rien et prône l’individualisation des traitements et non les conseils généraux qui pourraient ne pas être adaptés à chacun.

Ce qui ressortait de mes lectures sur la recette de la longévité était l’importance absolue de la modération dans toute consommation ou pratique. Robert Masson, mort à 96 ans en 2010 constitue très certainement une source d’informations non négligeable si l’on cherche à aborder la question de l’alimentation de manière raisonnée.

Aucun sujet n’est aujourd’hui épargné, l’information circule mais parmi celle-ci, de nombreux discours tendent à répandre mensonges et idées préconçues. Cette propagation d’informations erronées a plusieurs causes qui vont de la simple ignorance, en passant par l’intérêt commercial jusqu’à la malveillance dans les pires cas de figure.

C’est pourquoi, principalement en matière de santé et nutrition, la prudence est absolument nécessaire lorsque l’on récupère des informations qui ont un impact direct sur notre état de santé.

La plupart des médias et supports traitant de sujets tels que la santé et la nutrition sont bien intentionné, cependant de nombreux intervenants débordent vers une forme d’extrémisme dont la dangerosité ne saute pas forcément aux yeux.

C’est pourquoi j’ai tenu à partager cette interview de Robert Masson qui en plus d’être compétent en matière de nutrition, semblait prendre le soin absolu de nuancer ses propos et de vivement conseiller à tous d’éviter l’excès sous toutes ses formes.

Or il se trouve que Robert Masson fait preuve lors de cette interview d’un absolu professionnalisme et se veut très pédagogue lorsqu’il aborde les grands principes biologiques sur lesquels sont fondés les conseils de nutritionnistes. Il n’hésite pas à piétiner les idées préconçues et mettre en lumière l’absurdité du caractère extrême de certains praticiens de la médecine qu’elle soit conventionnelle ou naturelle.

No comments

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
18 + 19 =